Fabriquer les meilleurs produits en causant le moindre impact environnemental

Né dans le Maine de parents québécois, l’histoire de Patagonia et de son fondateur Yvon Chouinard n’est rien de moins que légendaire. Au jeune âge de 14 ans, Yvon Chouinard reçoit son initiation à l’escalade dans un club de fauconnerie dans le sud de la Californie. Dès ses premiers débuts, Chouinard s’est lancé cœur et âme dans cette activité.

Insatisfait de la qualité des pitons d’escalade à sa disposition, il décide de les façonner lui-même, mais les siens peuvent être retirés de la roche et réutilisés, à l’inverse des pitons de l’époque. C’est son premier succès retentissant! Avec une forge portable dans sa voiture, le jeune entrepreneur et aventurier prend la route pour la côte ouest-américaine, s’arrêtant pour grimper et pour façonner et vendre ses pitons en acier. Les profits sont maigres, mais c’est un début. Plus tard, il fait équipe avec un autre mordu d’escalade qui détient une formation en génie aéronautique. Ensemble, ils réinventent les équipements d’escalade.

La révolution de « l’escalade propre » (clean climbing)

Dès les années 1970, Chouinard Équipement est le plus important fournisseur d’équipement d’escalade aux États-Unis, mais la compagnie est malheureusement tenue responsable de l’importante dégradation des voies rocheuses suite à l’utilisation trop fréquente des pitons qu’elle fabrique pour les grimpeurs. L’escalade étant devenue une activité en forte croissance, des outils moins endommageant sont nécessaires. C’est alors que la production des pitons en acier fut remplacée par celle de coinceurs et de cales sans impact sur la roche, permettant de pratiquer la technique de « l’escalade propre », ou clean climbing en anglais. Bien que les origines de cette technique proviennent du pays de Galles, en 1926, c’est Chouinard qui l’introduit au marché américain et qui mène cette nouvelle révolution.

La transition vers les vêtements et le nouveau nom de marque Patagonia

Lors d’un séjour en Écosse, il achète un maillot de rugby avec l’objectif de s’en servir en escalade. Fait d’un tissu résistant, ce maillot avec son col épais empêche le tranchant des sangles d’arrimage de blesser le cou. De retour aux É.-U., Chouinard fait l’envie de ses amis grimpeurs, avec son maillot résistant et coloré et c’est alors que Chouinard Équipement se lance dans l’importation et plus tard, la création de sa propre collection de vêtements. C’est la genèse de la marque Patagonia.

D’importantes percées dans la technologie de fibres synthétiques

Dès les années 1980, Patagonia mise fort sur leurs deux nouvelles technologies de fibres synthétiques avancées, le Synchilla et le Capilene qui sont utilisés pour produire une collection de chandails en laine polaire et des sous-vêtements. Dans les boutiques c’est l’euphorie, et dans un deuxième temps Patagonia connaît un succès mondial.

Une philosophie écoresponsable avant tout

Afin de minimiser son empreinte écologique, la compagnie décide de remplacer le coton conventionnel par le coton 100 % biologique en 1996, une décision qui marquera le début d’une longue histoire de pratiques écologiques et éthiques chez Patagonia.


Magasiner tous les produits Patagonia