Le multicouche MC3 au service du plein air

Le multicouche est une superposition de différents types de vêtements, ce qui permet de braver les éléments (peu importe lesquels!) tout en profitant d’un confort optimal. La Cordée voudrait vous faire bénéficier de l’expertise de ses employés afin que votre nouveau vêtement soit l’allié incontesté de vos escapades en nature.

L’ABC du MC3

  1. 1ère couche : DIFFUSION. Enfilée sur la peau, cette couche évacue la transpiration du corps vers les autres couches, vous gardant au sec. Selon les conditions, il peut s’agir d’un sous-vêtement (court ou long) ou d’un t-shirt.

  2. 2e couche : ISOLATION. La couche intermédiaire conserve la chaleur produite par le corps et évacue la transpiration vers la couche extérieure. Selon les conditions, il peut notamment s’agir d’une microdoudoune ou d’une laine polaire.

  3. 3e couche : PROTECTION. La couche externe offre une protection physique contre les intempéries comme la pluie, le vent et la neige. Selon la température, ou l’activité pratiquée, il peut s’agir d’une coquille imperrespirante ou d’un coupe-vent (aussi appelé « softshell »).

Avant de partir…

Que faire avec un nouveau vêtement MC3 ?

  1. Réessayez-le à la maison! Prenez soin de porter le vêtement en dessous et/ou pardessus les autres vêtements avec lesquels vous le porterez, si cela s’applique.

  2. Faites des tests ! Apprenez à faire confiance à votre thermomètre personnel et à reconnaître vos besoins et vos goûts en termes d’habillement, toujours en prenant en compte le contexte (température extérieure, type d’activité, intensité, durée, en solo ou en groupe, etc.)

  3. Lavez-le! Un premier lavage peut le rendre encore plus confortable.

Nettoyage

Coquille imper-respirant :

Suivez les instructions inscrites sur l’étiquette d’entretien du produit, puisque les consignes varient d’un vêtement à l’autre.

Voici quelques conseils généraux : fermez toutes les fermetures éclair, lavez à la machine, à l’eau tiède (entre 30˚ et 40˚), sans aucun assouplissant. Utilisez des savons liquides de type Nikwax® ou Granger’s® pour vêtements de sport. Ces produits sont spécialement conçus pour garder intactes l’imperméabilité et la déperlance de votre membrane.

Faire sécher à plat, mais faire sécher quelques minutes à la sécheuse à basse température peut être efficace afin de réactiver le déperlant qui se trouve à l’extérieur du manteau. Il est recommandé de faire un traitement imperméabilisant au moins une fois par année.

Synthétique :

Lavage à la main, cycle normal avec un savon doux sans assouplissant. Vous pouvez les mettre à la sécheuse, ou les faire sécher à plat si vous voulez en conserver l’élasticité.

Duvet :

Fermez toutes les fermetures éclair et lavez votre manteau à l’eau savonneuse à la main ou encore dans une machine à chargement frontal. En effet, une machine régulière pourrait déchirer la coquille. Rincez à fond votre manteau si vous le lavez à la main. Évitez de le faire sécher à l’air libre pour éviter la prolifération de moisissures. Faire sécher à la sécheuse avec des balles de tennis propres ou des balles spécialement conçues à cet effet, cela redonnera son volume au duvet.

Laine mérinos :

Lavez à la machine, cycle délicat, eau froide ou tiède avec savon ordinaire liquide ou en poudre. Si vous utilisez un savon spécial pour laine ou tissus délicats, assurez-vous qu’il soit sans assouplissant et sélectionnez le cycle de lavage normal plutôt que délicat afin d’éliminer toute trace de savon. Ne pas laver vos sous-vêtements de mérinos avec des vêtements pouvant les accrocher (velcros, fermetures éclair). Attention de n’utiliser ni assouplissant, ni agent de blanchiment, tous deux ennemis jurés de la laine de mérinos. Faire sécher les vêtements à l’air libre, à l’ombre, suspendus ou à plat.